Membres : 236
Contenu : 189
Liens internet : 4
Affiche le nombre de clics des articles : 261665

Notes de lecture

L’appel de Douz

 

Catherine Stoll-Simon, DOUZ Nomade je suis…(en français) et Noureddine Bettaieb, DOUZ ala khouta toufoulati… (En arabe, traduction du titre : Douz sur les pas de mon enfance…) Ed. Sahar, novembre 2010 56p et 51p. Prix 10d/10euros.

 

Ce livre propose deux textes courts, l’un en arabe, l’autre en français. Le premier est rédigé par Noureddine Bettaïeb, le second par Catherine Stoll- Simon.

Lire la suite...

 

Le renoncement à l’écriture nourrit l’écriture

 

Alain Nadaud, D’écrire J’arrête, éditions Tarabuste, (France) 2010,135 pages

 

Après une riche production littéraire et de nombreux titres à son actif, voilà que le personnage narrateur, un certain Nadaud qui porte le même nom que l’auteur annonce, à la surprise générale de son entourage, sa décision d’arrêter d’écrire.

Lire la suite...

 

Chants de la soif de l’être aimé

 

Monia Boulila, Ailes et frissons Au fond du miroir, (poésie), L’Or du temps, Tunis, 2010.

 

 

Ce recueil formé de 32 poèmes peut a priori être lu en deux temps : les 25 premiers poèmes forment un ensemble cohérent où se conjuguent le moi de la poétesse et le tu aimé, aimant, proche ou éloigné avec des éléments de la nature alors que les 7 derniers, s’ils maintiennent ce souffle amoureux, se teintent de la couleur de l’engagement poétique.

Lire la suite...

 

L’incertitude : une équation mathématique, une vérité poétique

 

Yamen Manai : La marche de l'incertitude, Editions Elyzad, 2010


Edité en France en 2008, La marche de l’incertitude de Yamen Manai avait obtenu le comar d’or du meilleur roman tunisien en langue française la même année. Il vient de connaître une deuxième édition, cette fois en Tunisie, chez les Editions Elyzad. C’est une occasion pour nous de nous rafraîchir la mémoire et d’inviter le lecteur à (re)découvrir cet important roman qui se distingue autant par l’originalité de son approche narrative que par la qualité et le courage de son appréhension du réel tunisien.

 

La plupart du temps, le hasard nous dérange, voire même nous inquiète, tant il nous livre à l'incertain et à l'aléatoire. On parle alors de providence, de destin, de fatalité, de contingence etc.


Lire la suite...

 

Et l’autobiographie se mue en portrait de groupe

 

Sophie Bessis, Dedans, dehors, Editions Elyzad, Tunis 2010, 138 pages.

ISBN : 978 9973 028 3

 

A priori, Sophie Bessis s’est appliquée scrupuleusement à éviter la tentation autobiographique. Parler de soi n’est pas son fort. A l’écriture nombriliste, elle préfère la biographie, un genre qu’elle prise tant et qui parcourt l’ensemble de son oeuvre, tantôt sous forme de brèves esquisses, tantôt sur le mode d’une somme faste et exubérante comme la biographie consacrée à Habib Bourguiba, en collaboration avec S. Belhassen. Si bien que lorsqu’elle se trouve, au gré des hasards, face à l’épineux exercice de parler d’elle-même, elle se garde de focaliser son attention exclusivement sur son moi.

Lire la suite...

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 8 sur 12