Membres : 242
Contenu : 205
Liens internet : 4
Affiche le nombre de clics des articles : 295978
Espace membre



Qui est en ligne
Nous avons 5 invités en ligne

... كي لا تجف المنابع

 

    الحياة الثقافية، محور العدد: منابع التنوير في الثقافة العربية الإسلامية، وزارة الثقافة و المحا فظة على                                                    

  التراث، الجمهورية التونسية،  العدد 205، سبتمبر، 2009، 185 صفحة، الثمن:2 د.ت، 88 :ISBN   03330-      

 

             لقد لفت انتباهي عنوان محور الحياة الثقافية لشهر سبتمبر " منابع التنوير في الثقافة العربية والإسلامية"و رغم  أني أتهيّب من مثل هذه المقاربات العامة و المفتوحة،  اقتنيت العدد من البائع  وشرعت في توريقه، مركزا على أسماء المتدخلين قبل عناوين بحوثهم. تلك طريقتي في انتقاء ما أنوي قراءته،  وقد لا أقرأ لاحقا ما انتقيت.  لكنّ هذه المرة راودني ، وأنا أقوم بتلك الحركة المعهودة، سؤال مناوئ : ما الذي حدا بالمشرفين على مجلة الحياة الثقافية  بإفراد عدد خاص لمنابع التنوير في الثقافة العربية الإسلامية والحال أن المسألة، على أهميتها التاريخية، فقدت الكثير من نضارتها الفكرية حتى كادت أن تجف ويصيبها الابتذال من كثرة الاجترار ?

Lire la suite...

 

La banale cruauté du quotidien

   

Noura Bensaad : Quand ils rêvent les oiseaux (nouvelles), Editions Elyzad, Tunis 2009, 101 pages, ISBN : 978 -9973- 58- 021- 4

 

 

Composé de huit nouvelles courtes, le recueil de Noura Bensaad se distingue par une écriture sobre, condensée et elliptique. La preuve que l’auteur ne cherche pas  à raconter une historie ou à développer une matière narrative. Son objectif est ailleurs : capter dans l’existence de ses personnage un instant furtif, une réaction à peine esquissée, une émotion promptement écartée, une aventure dont la fin gomme toutes les traces, une relation belle, mais sans suite.

Lire la suite...

 

Un dernier été au paradis de l’enfance

  

Ana la akhaf (Je n’ai pas peur), Niccolo  Ammaniti Traduction de Ahmed Somaï, cenatra,   Centre National de Traduction, Tunis,  2008.

 

Les lecteurs tunisiens et arabes ne pourront que se réjouir de la parution de l’excellente traduction que nous devons au professeur Ahmed Somaï du roman : Je n’ai pas peur (Io non ho paura), un roman de l’italien Niccolo’ Ammaniti, l’un des écrivains les plus brillants de la nouvelle génération en Italie.

Le texte d’Ammaniti est un roman à suspense, dur et poétique : il raconte la sortie d’un jeune garçon de neuf ans du monde de l’enfance ; sortie brutale, douloureuse mais assumée.

Lire la suite...

 

Nous, la princesse et la crapule.

 Khéria Ben Ayed, Al Maratou wa Ichkaliet Attaharrour Al ijtimai…( la femme et la question de l’émancipation sociale dans le monde musulman au début du XXème siècle), traduction de Mounir Fendri,Ed. Cenatra, Le Centre National de Traduction, Tunis, 116 pages, prix : 10 dinars tunisiens, ISBN : 9789973084187.

    On ne saurait lire le petit opuscule de Khéria Ben Ayed sur le harem, publié en arabe par le Centre National de Traduction en 2008, sans céder au plaisir d’une petite méditation. Décidément, L’Histoire, opaque et mystérieuse, est parfois aussi impénétrable que les voies du Seigneur. S’y croisent des êtres différents dont rien ni personne ne pouvait prévenir la rencontre.

Lire la suite...

 

L’itinéraire d’un homme, l’Histoire d’un pays

Hassouna Mosbahi, Ramed El Hayet, (Cendres de la vie), Editions Walidoff 2009, Tunis, 182 pages,prix : 12 dinars, ISBN 978-9973-9996-6-5

   Hassouna Mosbahi n’a rien inventé. Il a fait mieux. Il a transformé les souvenirs d’une vie en matière de fiction. Autrement dit, il a recomposé habilement le réel jusqu’à en faire une vaste toile narrative où se détachent des silhouettes d’aujourd’hui et celles d’hier, des figures héroïques et d’autres pathétiques. 

Lire la suite...

 

<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivant > Fin >>

Page 25 sur 30