Membres : 236
Contenu : 186
Liens internet : 4
Affiche le nombre de clics des articles : 254345
Espace membre



Qui est en ligne
Nous avons 9 invités en ligne

LE ROMAN TUNISIEN DE LANGUE FRANCAISE ET L’AVENEMENT D’UNE GENERATION FANTASTIQUE

 

 

La littérature tunisienne francophone a fait son petit bout de chemin aux côtés de ses consœurs algérienne et marocaine ; leur marche triomphale a démenti la prophétie d’Albert Memmi qui leur avait prédit de mourir jeunes. Considérée comme mineure dans le champ littéraire maghrébin, la littérature tunisienne n’en a pas moins donné de grands noms tels que Memmi, Meddeb ou encore Mellah dont le grand œuvre, Le Conclave des pleureuses, n’a pas reçu l’accueil qu’il mérite. D’autre part, la génération des aînés a suivi pendant près d’un demi-siècle la même évolution littéraire que ses voisins maghrébins avec lesquels elle partage presque la même Histoire: littérature ethnographique au début, désenchantement et combat ensuite, exacerbation de la littérarité dans les années 80, retour violent de l’Histoire à la fin du siècle - surtout en Algérie - et des histoires linéaires comme pour souligner l’adhésion – tardive d’ailleurs –au courant mondial postmoderne.

Lire la suite...

 

جماعة تحت السّور في رحاب البحث الأكاديمي

 

ابتسام الوسلاتي، الهامشية في الأدب التونسي: تجربة جماعة تحت السور، دار الجنوب، "دراسات، 363 صفحة، جانفي 2019، تونس، الثمن:19 د.ت، ISBN: 2000000045023

 

1- التهميش بصيغة الجمع

لا يزال الأدب التونسي الحديث والمعاصر يشكو حضورا محتشما في مدوّنة البحث الأكاديمي. لذلك يتوجّب علينا أن نحتفي بالإصدارات الجديدة في هذا الحقل الحيوي احتفاء نقديا بهيجا وأن نعتبر، على سبيل المثال لا الحصر، نشر دار الجنوب في جانفي الماضي لأطروحة ابتسام الوسلاتي، الهامشية في الأدب التونسي: تجربة جماعة تحت السور إنجازا مهماّ في حدّ ذاته يتنزل منزلة الحدث، بصرف النظر عن قيمتها الفكرية التي باتت الآن موكولة للنّقاش العام. ولا تراني شخصيا أتحرّج من الإشهار جهارا للكتاب و من حثّ المهتميّن بالشأن الثقافي التونسي على اقتنائه.

Lire la suite...

 

Jugurtha : réhabiliter ce héros africain de la résistance

Rafik Darragi : Jugurtha, un contre-portrait. Editions Nirvana, Tunis 2019,  247 pages. ISBN : 978-9938-53-000-1

[Le roman de Rafik Darragi, Jughurta, un contre-portrait, vient d’obtenir le Comar d’OR 2019, ex-aequo avec La Princesse de Bizerte de Mohamed Bouamoud. Sur ce second roman primé, on lira l’article que lui a consacré Kamel Ben Ouanès le 4 septembre 2018, sous le titre de « La bataille de Bizerte entre le procès de l’Histoire et la question de l’altérité».]

 

Le mérite du roman historique est qu’il ne se contente pas de reconstituer l’action ou l’œuvre des personnages, mais imprime surtout dans le tissu de leur destin la part de sentiments et d’émotions. Si bien que le portrait de ces héros charrie les traits d’une vie alternant heurs et malheurs, parce qu’elle est constamment aux prises tantôt avec la fougue de l’ambition, tantôt avec le poids des adversités.

Lire la suite...

 

Anouar Elfani et les détresses conjugales

Anouar El Fani, Paroles de femmes, Arabesques, 2019.16DT,  9789938 73317.


Anouar El Fani est surtout connu pour avoir abordé jusqu’ici des sujets sociohistoriques, soutenant des causes à résonances militantes. Son premier roman (Songe d’une nuit d’été, Arabesques, 2015) est une autobiographie romancée -ou un roman initiatique à la première personne - retraçant un itinéraire de combats politiques entremêlés d’expériences amoureuses. Son second roman (Journal d’un apostat, Arabesques 2017) développe les confessions intimes d’un Imam libéral, à qui se révèle progressivement la mauvaise foi du discours salafiste qui l’amène jusqu’au bord de l’apostasie. Parole de femme occupe une place à part dans l’univers romanesque de l’auteur en ce qu’il aborde une question tout à la fois intime et taboue : la panne sexuelle des couples mariés. Et pourtant, malgré cette plongée dans l’intime, Anouar El Fani ne se désengage nullement de son option militante car la révélation du drame du personnage coïncide avec la débâcle du printemps arabe qui l’éclaire d’un jour nouveau.

Lire la suite...

 

La révolution tunisienne : l’élan malgré le bilan

Mohamed Kerrou, L’autre révolution, Cérès éditions, essai, Tunis, 2019, 17dt, ISBN : 978-9973-19-804-4.

 

A présent, la révolution tunisienne a très mauvaise presse. Peut-elle échapper à la malédiction que la française en 1789 et la russe en 1917 avaient endurée peu après leurs débuts euphoriques ? Rien n'est moins sûr. La nôtre, quoique petite et très pacifique, ne fait pas exception. Elle suit la courbe implacable pour se trouver maintenant au creux de la vague. Elle n’est pas seulement haïe par ses ennemis traditionnels, ceux qu’on appelle dans le jargon des historiens les « contre-révolutionnaires ». Elle est surtout honnie par ceux et celles qui, il y a huit ans, jour pour jour, affluèrent sur Sidi Bouzid, Thala et Bouzaienne, en caravanes citoyennes. Ils portèrent aux régions et localités rebelles le message de la nation reconnaissante. Ce fut un temps éclair qui traversa notre petit pays et rechargea notre affect collectif d’un espoir infini, tel un beau songe d’une nuit d’été.

Lire la suite...

 

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 27