Membres : 255
Contenu : 251
Liens internet : 4
Affiche le nombre de clics des articles : 451716
Espace membre



Qui est en ligne
Nous avons 10 invités en ligne

Salam Gaza

 

Tahar Bekri, Salam Gaza, (carnets), Tunis, Elyzad, 2010.

« Dans les bras de la lumière

 

Et la beauté du monde

En dépit du plomb durci

A la barbe des sanguinaires

Ces flocons de neige

Pour apaiser la terre

Du feu qui lui brûle les lèvres

Pourquoi aimez-vous tant les cendres

Quand la braise nourrit mon cœur

Tendre dans les cours des rivières

Pourquoi détruisez-vous mon limon

Réduit en poussière

Le soleil vous fait-il peur

De voir votre propre ombre »

(Poème mis en exergue)

 

En hommage à l’Intifada palestinienne de 2008, Tahar Bekri a écrit Salam Gaza qui est à la fois une réaction poétique devant le massacre du peuple palestinien et une somme d’arguments politiques pour étayer la légitimité de sa cause. Bekri y dénonce, par la même occasion, les manipulations idéologiques qui  traitent la résistance palestinienne de mouvement terroriste. Retour sur un texte-événement d’une actualité brûlante, car l’Histoire se répète aujourd’hui, mais en plus tragique.

Lire la suite...

 

Au temps de Focheville

IssamMarzouki : Clair de lune sur Focheville , Editions Nirvana,2023.

La parution de  Clair de lune sur Fochville , le premier roman de Issam Marzouki, ne semble pas avoir pris de court ni les amis ni les collègues de ce passionné de littérature. Né parmi les livres, d’un père illustre homme de culture et ayant grandi à l’ombre de ses frères aînés, tous familiers du monde des lettres, cet universitaire discret s’est toujours distingué par une certaine sensibilité à fleur de peau et une curiosité littéraire et artistique sans bornes enrichie, depuis quelques années, par une passionnante expérience de la pratique théâtrale.

Lire la suite...

 

HASSANINE BEN AMMOU ET L’HISTOIRE ENCHANTÉE

Hassanine Ben Ammou, Bab al-Uluj (roman), traduit de l’arabe par Ahmed Gasmi, Arabesques, 2023.

Hassanine Ben Ammou est devenu, par la force de son œuvre en quantité et en qualité, l’écrivain majeur de l’Histoire de la Tunisie. Ayant longuement vécu dans la médina et ayant eu accès à la mémoire du pays grâce à sa fonction aux archives du Premier Ministère, Ben Ammou a combiné sa bonne écoute des mythes et légendes que lui racontaient les vieux beldis avec son travail de fourmi suscité par la documentation à sa disposition. Le résultat est cette œuvre enchanteresse où l’Histoire romancée devient motif de connaissance et du plaisir d’entrer dans un monde merveilleux et dépaysant.

Lire la suite...

 

La Tunisie du poète, une terre d’émerveillement

Tahar Bekri, Chant pour la Tunisie , Ed. Al Manar, 2023, avec des peintures d’Annick Le Thoër.

 

 

 

Au moment où le pays gît sous le poids de l’ignominie et de la laideur, de la lâcheté et de la bêtise, Tahar Bekri, l’un des plus constants et des plus féconds de nos poètes[1], éprouve la nécessité de chanter sa terre natale, comme s’il cherchait à consoler ce « mûrier triste dans le printemps arabe »[2], malmené par les caprices de l’Histoire.

Lire la suite...

 

CONSTANTIN L’IFRIQUIEN OU LA RECONNAISSANCE SPOLIATRICE

Béchir Ben Aïssa, Constantin l’Ifriquien (roman), Tunis, Nirvana, novembre 2022.

 

 

Constantin l’Africain, un médecin originaire de notre pays, devenu moine et traducteur des plus prestigieux ouvrages de la médecine arabe, est une des figures historiques les plus controversées : médecin ou charlatan, traducteur ou plagiaire, moine de l’Eglise de Carthage ou musulman déguisé en moine pour satisfaire ses ambitions à la fois scientifiques (traités de médecine) et politiques (médecin et ami particulier du Prince de Salerne) ? Béchir Ben Aïssa joue sur toutes ces controverses pour transformer le récit historique en œuvre romanesque.

Lire la suite...

 

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 39