Membres : 236
Contenu : 188
Liens internet : 4
Affiche le nombre de clics des articles : 258158
Espace membre



Qui est en ligne
Nous avons 9 invités en ligne

PARFUMS D’ISLAM

 

 

« Mon amour va vers trois choses de votre monde :

les parfums, les femmes et plus que tout vers  la prière »,

 

Hadith du Prophète.

 

 

Plus de quarante ans après La Sexualité en islam (Paris : PUF, 1975), Abdelwahab Bouhdiba publie dans un même esprit La Culture du parfum en islam (Tunis : Sud Editions, 2017), la continuité épistémologique étant assurée par l’assimilation de l’érotique arabo-musulmane à un Jardin parfumé (titre du plus célèbre traité d’érotologie arabe, par Cheikh Nefzaoui)[1]. Mais l’ouvrage de Bouhdiba élargit l’étude des arômes dans la civilisation musulmane à ses dimensions culturelle, religieuse, sociale et même économique pour montrer en fin de compte que l’usage des parfums est une fonction sociologique fondamentale au sens où elle régit le quotidien,  le mode de vivre et l’imaginaire de l’homo islamicus.

Lire la suite...

 

Le moi, le père et le saint-pays « Toute vie est un récit pétri dans la pâte de l’imaginaire »

Ali Bécheur : Les lendemains d’hier, Editions elyzad, 2017, Tunis, 267pages.         ISBN 978-9973-58-095-5

 

 

Chez Ali Bécheur, l’écriture est une machine qui explore le temps et débobine le rouleau d’une vie. Le but escompté ne vise nullement à retrouver le temps perdu, mais s’applique plutôt à combler le silence et à faire parler l’indicible et le refoulé.

Lire la suite...

 

POUR UNE POÉTIQUE DE LA VILLE

Vendredi 20 octobre, à la Faculté des Sciences humaines et Sociales de Tunis (FSHST), un hommage a été rendu à Ahmed Mahfoudh, écrivain de langue française, pour l’ensemble de son œuvre. La journée d’études qui lui a été consacrée a été inaugurée par une conférence donnée par l’auteur sur le thème de la ville qui occupe une place centrale dans sa création:

Tu n’es plus là

L’une des plus belles villes du monde s’est dépeuplée

Elle s’est vidée comme un gant dont tu as retiré la main

Elle s’est éteinte comme s’éteignent les miroirs qui ne te voient plus."

Nazim Hikmet

Dans Modernité, modernité, Meschonic  pose la représentation de la ville comme inauguratrice de la modernité littéraire, citant à l’appui les beaux tableaux parisiens de Baudelaire. En effet, la ville incarne à merveille la notion de modernité chez ce poète : lieu de paradoxes où des processus contingents trouvent leur résolution dans l’idée de permanence, où des spectacles fugaces s’inscrivent dans un sentiment d’éternel recommencement, vision merveilleusement illustrée à travers son célèbre poème « A une passante » :

 

Un éclair puis la nuit/ Fugitive beauté/Ne te reverrais-je plus/Que dans l’éternité.

Lire la suite...

 

Quand la fable éclaire les convulsions de l’Histoire

 

Le romancier tunisien Yaman Manaï vient de remporter le prix des 5 continents de l’Organisation internationale de la Francophonie pour son roman L’Amas ardent paru aux éditions Elysad. Nous félicitons Y. Manaï et son éditeur tunisien pour ce grand succès.

Nous remettons en ligne, à cette heureuse occasion, l’article signé par le critique Kamel Ben Ouanès en mai dernier dans lequel il a souligné la puissance romanesque de ce livre. Bonne lecture !

Yamen Manai : L’Amas ardent, Editions elyzad, Tunis 2017, 235 pages.

 

Comment transformer l’actualité politique et sociale en une matière narrative ? Selon quel dispositif formel le procès social se mue en un texte littéraire ?  C’est autour de ce projet que se dessine le roman de Yamen Manai  L’amas ardent.

Lire la suite...

 

Etreinte de la mémoire subjective

Ahmed Mahfoud, Le chant des ruelles obscures, Editions Arabesques, Tunis 2017,  167 pages. IBN 9789938072167.

Ce roman sur le passé est une écriture oblique sur la Tunisie d’aujourd’hui.

 

 

Ahmed Mahfoudh dédie presque tous ses romans à la ville de Tunis et plus particulièrement à sa médina. Cette focalisation géographique investit les méandres de l’espace intime du moi, reconstitue les lieux de l’enfance et revisite les places ayant marqué l’initiation à la vie. Qu’on pense notamment à Brasilia Café, Terminus Place Barcelone ou encore Jours d’automne à Tunis.

Lire la suite...

 

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 28